(Windows NT 10.0; Win64; x64; rv:70.0) Gecko/20100101 Firefox/70.0 (compatible; Ypikaybot/1.1; + http://www.ypikay.fr/bot.php )

  Le pire décrochage de Wall Street depuis le Crack boursier de mars.

Marché en baisse de 7% en raison des craintes d'une deuxième vague de coronavirus et des sombres prévisions économiques de la Réserve fédérale


Sources: The Independent.

Wall Street a subi sa plus forte baisse en un jour depuis mars, les craintes d'une deuxième vague de coronavirus et les prévisions économiques désastreuses ébranlant la confiance des marchés américains

À la clôture des négociations, la moyenne industrielle du Dow Jones avait chuté de 1861 points ou 6,9%, clôturant à 25 128, c'est le quatrième plus gros recul jamais enregistré - les trois premiers étant les accidents qui ont secoué le marché en mars alors que l'ampleur de la pandémie de coronavirus est devenue évident.

Le rebond des actions depuis lors a été dit par de nombreux observateurs du marché comme étant en surchauffe et ne reflétait certainement pas l'état désastreux de l'économie américaine dans son ensemble. Le trading d'aujourd'hui semble refléter cela.

À la clôture des négociations, le S&P 500 était en baisse de près de 5,9%, et le Nasdaq , riche en technologies, a glissé de 5,27%, après avoir atteint un sommet historique, ce que le président Donald Trump a salué plus tôt dans la semaine.

Mercredi, la Réserve fédérale a annulé une grande partie de l'optimisme des investisseurs à propos d'un rebond économique rapide, lorsqu'elle a annoncé que la route vers la reprise après le pire ralentissement depuis des décennies serait longue.

Le rapport estime que l'économie va reculer de 6,5% cette année, conformément aux autres prévisions, avant de croître de 5% en 2021.

Jeudi, le président Trump a tweeté que la Fed avait souvent tort, déclarant que le pays aurait un bon troisième et quatrième trimestre et qu'un vaccin et des traitements contrez le cortonavirus seraient bientôt disponibles.

Comme le président, les investisseurs espéraient que la réouverture des États entraînerait un rebond économique rapide d'ici la fin de l'année. Cependant, alors que les cas de Covid-19 continuent de grimper ou d'augmenter à nouveau dans les États qui ont commencé à rouvrir leurs économies, tout sentiment qu'une fin à la pandémie de coronavirus est en vue s'est évaporé.

#DowJones #WallStreet #DonaldTrump #Coronavirus #covid19

Vaccin du Coronavirus: Trump, élections, gros sous et actions boursières...

Assa Traoré va recevoir un prix aux États-Unis

Le rapport d'enquête sur le Boeing 737 Max serait défaillant

Retour en arrière pour les femmes à cause du coronavirus ?

De l'oxygène détecté pour la première fois dans l'atmosphère de Mars

Afrique: Quand les policiers abattent les chauffeurs de taxi à bout portant

Nouvelle flambée de coronavirus en Chine: Pékin adopte des mesures de guerre pour contenir la propagation

Qatar Airways, la compagnie des droits de l'homme, réduit les salaires de ses personnels étrangers pour réduire l'impact de la pandémie de Covid-19

France: alors que le secteur se rétrécit, l'empreinte mondiale d'Airbus devient un fardeau

France: accusés de racisme, des policiers manifestent sur les Champs Elysées

Covid-19: Comment une deuxième vague suscite de nouvelles craintes de pandémie aux USA

Et si la Police Nationale osait vraiment faire grève ?

Jim Keller démissionne de Intel avec effet immédiat

Le pire décrochage de Wall Street depuis le Crack boursier de mars

Coronavirus: Bombardier va licencier 600 personnes en Irlande du Nord

La NASA choisit Astrobotic pour envoyer un Rover de recherche d'eau sur la Lune

Amazon ne vous dira plus dans ses mails ce que vous avez acheté

Nouvelle tentative de lancement de la première navette SpaceX habitée, 21h22 samedi

Elon Musk et sa femme Grimes forcés par la loi de changer le prénom de leur enfant

40 pourcents de réduction du trafic chez HOP!, la filiale d'Air France

British Airways: Les passagers se plaignent des vols bondés sur les destinations européennes